CARNET du CAMBODGE


spacer.gif (63 bytes)





Accueil

Portail


Cambodge



Autres carnets
de voyages et photographies







Moteur de recherche interne :





Ajouter vos Favoris

Newsletter

Mail Webmaster


LIENS EXTERNES :
Webset  by  KissDesign Website
LE CAMBODGE EN BREF
Galerie Photos



Infos utiles : Cambodge

Contacts locaux : Cambodge

Cuisine & Cocktail : Cambodge





Zoom sur la carte


Journée Internationale
PRÉPARER VOTRE VOYAGE ET PARTIR QUAND ??? Voir également rubrique "Infos Utiles"

novembre à mars avril à mai

juin à septembre

LE CLIMAT & TEMPÉRATURES MOYENNES (en degré Celsius & jour / nuit) ???

/ Tropical : mousson de juin à octobre, avril et mai sont très chauds. Phnom Penh (Sud) janvier 32/22, avril 35/25, juillet 33/25, octobre 31/24.

LES POINTS FORTS ET FAIBLES ???

L'attrait d'Angkor, l'un des très grand rendez-vous mondiaux de l'architecture. Un pays devenu sûr et dont le tourisme se diversifie, quoique tout aille trop vite au gré de certains.
Une bonne saison climatique mal placée sur le calendrier d'un voyageur occidental. La persistance de mines antipersonnel dans les régions rurales ou isolées.

LE SHOPPING LOCAL (pensez bien au tourisme responsable) ???

Sarong (longue pièce d'étoffe portée par femmes et hommes), foulard traditionnel à carreaux, soie, pierres précieuses, bijoux en argent, vannerie, poterie...
CONTINENT : Asie
48 pays, 31 570 117 km², 3 425 millions d'habitants (+ Russie orientale
13 millions de km² & 40 millions d'habitants)

Système politique : monarchie constitutionnelle à régime parlementaire
Superficie : 181 035 km²
Population : 14 805 000 habitants (2009) / Densité : 82 hab./km²
Part de la population urbaine (2007) : 15 %
Capitale : Phnom Penh
Organisation administrative : 4 municipalités autonomes et 20 provinces
Monnaie : riel (KHR)
Langue officielle : khmer
Autres langues : anglais, français
Religions : bouddhisme 95 %, islam 2 %
Economie : caoutchouc, bois, textile, pêche, tourisme
Structure de la population par âge (2007) : moins de 15 ans 37 % ; 15-65 ans 60 % ; plus de 65 ans 3 %
2007 : Taux de natalité 26 % ; Taux de mortalité 9 % ; Taux de mortalité infantile 71 % ; Espérance de vie hommes 61 ans / femmes 65 ans
Présentation du Cambodge
GÉOGRAPHIE : le cambodge est formé de plaines et de plateaux recouverts de forêts et de savanes, entourant une dépression centrale drainée par le fleuve Mékong. C'est dans cette zone que se concentre la population. La plus grande partie de la population vit donc dans les plaines centrales, entourées de montagnes boisées. Un pays rural, situé à l'intérieur des terres de la péninsule indochinoise, le Cambodge est un pays très sec au nord, très humide au sud et à la température très élevée.
CLIMAT : les températures vont en moyenne de 27 à 32° C et les précipitations de 1 300 mm en plaine à 5 000 mm dans le Sud-Ouest. Le Cambodge est dominé par le Mékong. Ses crues de la saison des pluies, d'avril à octobre, créent de magnifiques rizières. Au centre, le Tonlé Sap (Grand lac) voit sa superficie quadrupler pendant les pluies.
ÉCONOMIE : le riz, la canne à sucre, la banane, le thé, le soja, et le caoutchouc sont les principales cultures avec des plantations d'hévéas au Nord de Phnom Penh.
Les récoltes ont toujours été incertaines, dépendant des pluies et des crues du Mékong et du Tonlé Sap.
Le secteur du tourisme et ses recettes sont maintenant un gros apport économique pour le pays.
HISTOIRE : le cambodge fut envahi au VIème siècle par les tribus khmers venues du Nord, dont l'empire fut florissant jusqu'aux environs de 1450, et qui construisirent le grand temple bouddhiste d'Angkor Vat. Le Cambodge (Kampuchéa en langue khmère) fut, entre le IXème et le milieu du XIIème siècle après J-C, gouverné par des rois puissants qui favorisèrent le développement de la splendide civilisation khmère, dont témoignent les ruines de cités somptueuses, comme celles d'Angkor, de Koh-Ker et de Sambor Prei Kuk. Ensuite, le pays fut dominé alternativement par ses voisins d'Annam et de Thaïlande, mais les Khmers constituent encore actuellement 90 % de la population.

Le Cambodge fut le lieu de querelles nombreuses entre les vietnamiens et les siamois. Puis à partir de 1863, il devint un protectorat français, qui fut occupé par les Japonnais pendant la Seconde Guerre mondiale. Norodom Sihanouk proclama l'indépendance en 1944, mais les Français revinrent, et elle ne fut acquise qu'une décennie plus tard. Indépendant en 1953, le Cambodge quitta l'Union française en 1955. Empereur, Sihanouk abdiqua pour devenir Premier ministre et chef de l'Etat à partir de 1960. Il chercha à maintenir la neutralité du pays pendant la guerre du Viêt-nam, mais les Nord-Vietnamiens passèrent par le Cambodge pour ravitailler leurs forces au Sud-Viêt-nam. Ainsi, il se trouva impliqué dans le conflit, et Sihanouk fut déposé en 1970 par le général Lon Nol, soutenu par les Etats-Unis, ce qui provoqua le soulèvement des Khmers rouges et fut le théâtre d'une expérience marxiste sanglante avec à sa tête le général Pol Pot, et finalement la chute de Phnom Penh.

La nuit est tombée sur le Cambodge devenu le Kampuchéa le 17 avril 1975, quand Pol Pot, avec son armée de Khmers rouges, entra dans Phnom Penh et inaugura le règne de la terreur. Il proclama qu'il était un sauveur, créateur d'un cas unique d'économie fondée sur une société agricole coupée du capitalisme mondial. Mais cette expérience sociale plongea dans le mort et la famine une terre qui fut jadis le grenier à riz de l'Indochine.
Sous le régime de Pol Pot, les villes furent évacuées et tous leurs habitants durent aller travailler la terre. Cette tentative de créer une société paysanne autonome reçut l'appui de la Chine, mais elle fut poussée à des extrémités brutales. On estime qu'entre 1975 et 1979, un million de personnes furent exécutées, qu'un demi-million moururent de faim et de maladie, et qu'environ 600 000 s'exilèrent vers le Viêt-nam ou la Thaïlande.
L'ancien souverain Norodom Sihanouk a dû séjourner en Chine ou en Europe, et tenta de retrouver son pays occupé par l'armée du Viêt-nam. De 1978 à 1989, le Viêt-nam installa un gouvernement à son ordre, qui a commencé à faire revivre l'économie. En 1993, la monarchie parlementaire est rétablie et Norodom Sihanouk redevient roi.
Depuis que la paix est devenue réalité, une population locale redevenue sereine accueillant un nombre de touristes qui croît à grande vitesse pour découvrir les temples d'Angkor, perle du tourisme mondial qui a résisté tant bien que mal aux combats et aux pillages à la fin du siècle dernier. En marge de ce trésor, les voyageurs se voient proposer d'autres raisons de découvrir le pays, ce qui contribue à lui rendre progressivement sa place parmi les grandes destinations de l'Asie du Sud-Est.
Haut de Page
© Chris2neuX - 2014 Tous droits réservés