CARNET du PÉROU




Accueil

Portail

Pérou


Autres carnets
de voyages et photographies








Moteur de recherche interne :





Ajouter à vos Favoris

Newsletter

Mail Webmaster

LE PÉROU EN BREF

 
PRÉPARER VOTRE VOYAGE ET PARTIR QUAND ??? Voir également rubrique "Infos Utiles"

Décembre à mars : Lima retrouve le soleil, la partie amazonienne connaît un petit répit au niveau de l'humidité Mai à septembre : Cuzco et le Machu Picchu connaissent un ciel bleu et des nuits froides Décembre à mars : une pluie fine tombe assez souvent sur l'Altiplano et les sites incas Mai à septembre : Lima est noyée dans la brume avec un faible 17° C

LE CLIMAT & TEMPÉRATURES MOYENNES (en degré Celsius & jour / nuit) ???

/ Tempéré sur la côte, froid dans les Andes, tropical dans la selva. Pays contrasté sur le plan du relief et de la végétation, le Pérou l'est aussi pour son climat. Températures moyennes à Cuzco (3310 m, région des sites incas) : janvier 19/7, avril 20/5, juillet 19/0, octobre 21/6 ; Iquitos (forêt amazonienne) : janvier 31/22, avril 31/22, juillet 30/21, octobre 30/22 ; Lima (côte centrale) : janvier 26/19, avril 24/18, juillet 19/15, octobre 20/5. Température moyenne de l'eau de mer 17°

LES POINTS FORTS ET FAIBLES ???

Un des grands rendez-vous du tourisme mondial, diversifié à souhait : randonnées à travers les sites incas, forêt amazonienne. Les dates favorables (mai-septembre) pour le voyage sur l'Altiplano et les sites incas.
Le peu d'intérêt d'un séjour balnéaire, la côte péruvienne est souvent brumeuse et fraîche. La nécessité de bien se renseigner si l'on planifie de visiter certaines régions, telles celles d'Ayacucho et de la frontière nord.

LE SHOPPING LOCAL (pensez bien au tourisme responsable) ???

Tissus, chapeaux en paille ou en feutre, bonnet andin, poncho, flûte de pan, statuette. Sur le lac Titicaca : mobile (artistique) des artisans indiens
 
CONTINENT : Amériques (35 pays, 39 764 660 km², 765 millions d'habitants)
1er PAYS (avec la Bolivie) : le plus haut point navigable du monde (3 812 m) avec le lac Titicaca

Système politique : république à régime semi-présidentiel
Superficie : 1 285 216 km²
Population : 29 165 000 habitants (2009) / Densité : 23 hab./km²
Part de la population urbaine (2007) : 73 %
Capitale : Lima
Organisation administrative : 24 départements et la province constitutionnelle de Callao
Monnaie : nuevo sol (PEN)
Langues officielles : espagnol, quechua et l'aymara
Autres langues : jaqaru, kawki, ashanika, aguaruna...
Religion : christianisme 92 %
Economie : cultures industrielles, mines, extraction du pétrole et raffinage, conserveries de poisson, textiles, cimenteries, travail du cuir, plastiques, industrie chimique, affinage du métal, pêche, tourisme. Coton, sucre de canne, café, riz, pommes de terre, fruits, légumes, bétail, poisson, pétrole brut, cuivre, argent, zinc, plomb, minerais de fer, tungstène
Structure de la population par âge (2007) : moins de 15 ans 32 % ; 15-65 ans 62 % ; plus de 65 ans 6 %
2007 : Taux de natalité 21 % ; Taux de mortalité 6 % ; Taux de mortalité infantile 24 % ; Espérance de vie hommes 68 ans / femmes 73 ans
Présentation du Pérou
GEOGRAPHIE, CLIMATS ET AGRICULTURE :
Du Pacifique vers le Brésil, le Pérou, grand pays étiré sur 2000 km, se découpe donc en 3 régions nettement différenciées :
- une étroite bande côtière et de plaines à l'ouest des Andes qui comprend les grandes villes, au climat désertique et aride malgré sa latitude, à cause du courant froid du Pérou (le courant de Humbolt) venu de l'Antartique, qui remonte le long de la côte. La basse température de l'eau ne permet pas la formation de nuages. Cet air froid et sec a empêché la dégradation des témoignages des anciennes civilisations comme l'architecture et les momies que l'on retrouve, parfois dans des abris sous roche.
- la cordilière des Andes, dont la partie occidentale est la plus élevée (altitude supérieure à 4000 m) et dont la partie orientale est bordée par l'Altiplano et de hauts bassins. Vastes étendus enveloppées d'une brume sèche, où les Incas se sont réfugiés après l'invasion de leur pays par les Espagnols, la végétation varie avec l'altitude.
- à l'est, sur le versant du bassin amazonien, les contreforts des Andes (la montana), préludent à la selva, forêt tropicale dont la mise en valeur est souvent source de conflit entre les Indiens descendus de la montagne et les propriétaires des grands domaines. La forêt et la plaine amazonienne drainées par le haut Amazone et ses affluents couvrent plus de la moitié du pays. On commence, depuis peu, à découvrir des vestiges d'établissements précolombiens dans les profondeurs de la forêt.


ECONOMIE :
Déserts, forêts et montagnes ne favorisent guère l'extension des terres cultivables. Les Indiens des hauts plateaux ont aménagé des terrasses et utilisent l'irrigation. L'agriculture de subsistence est toujours pratiquée dans les montagnes, mais des méthodes de culture plus modernes ont été introduites dans les zones plus fertiles et l'irrigation a été développée dans les vallées du désert côtier. Le sucre et le coton sont les principales exportations.
Dans les montagnes, où peu de terres sont cultivables, les paysans doivent faire face à l'érosion des sols. D'autre part, le pays se trouvant sur une zone de fracture, les tremblements de terre ne sont pas rares, celui de 1970, qui a libéré un glacier, a provoqué la destruction de la ville de Yangay et entraîné la mort de 66 000 personnes. Le 15 août 2007, le séisme le intense, de magnitude 8.0 sur l'échelle de Richter secoua la côte centrale du Pérou dans la région de Pisco, au sud de Lima, et fit 387 morts.
La région moins connue de la montana couvre 60 % de la superficie du pays et n'abrite que 5 % de la population. Les rivières y sont souvent la seule voie de communication. Le boom du caoutchouc, au début du XXème siècle, est à l'origine de quelques petites villes comme Iquitos où Gustave Eiffel, construisit un hôtel de ville, les matériaux furent importés de France par un roi local du caoutchouc.
Aujourd'hui, le pétrole est la grande richesse de la région, mais l'exploitation se fait au détriment des réserves indiennes.
Le courant froid du Pérou amenait autrefois de grands bancs d'anchois, des pêcheries et une industrie de conditionnement furent construites sur la côte. Mais les anchois se sont faits moins nombreux, et un moratoire a dû être instauré par le gouvernement en 1983, en attendant la reconstitution des stocks halieutiques indispensables. La disparition des bancs d'anchois a, en effet, une conséquence directe sur l'existence des nuées d'oiseaux de mer qui se nourrissent de ces poissons et vont déposer leurs fientes (le célèbre guano) sur les côtes. Ce guano, qui a été l'objet d'une guerre avec ses voisins, dans le passé, constitue l'une des richesses du Pérou. L'autre danger qui peut mettre en péril les bancs d'anchois est El Nino, un courant plus chaud, qui contrarie le courant froid habituel, chasse les poissons et provoque tornades et inondations.

LA POPULATION :
On dénombre 28 400 000 péruviens, dont pratiquement la moitié sont des Indiens et dont un sur cinq vit avec moins de un dollar US par jour. Les indiens qui prédominent sont les quetchuas et les Aymarase, mais il existe 50 autres groupes ethniques d'origine indienne dans le pays. La seconde moitié est composée de Blancs, d'Asiatiques, de Noirs et de Chinois. Les petits paysans tirent leur subsistence de maigres parcelles de terrain. Ils viennent dans les villes vendre de la nourriture, des légumes et des vêtements traditionnels. Leur nourriture est fruste et leur santé précaire.

HISTOIRE :
Avant leur absorption par l'Empire Inca au XVème siècle, le Pérou fut le centre de nombreuses civilisations amérindiennes brillantes (Chavin, Moche, Chimu, Nazca, Paracas).
XII-XVIème siècles :
les Incas étendent leur domination sur les plateaux andins, faisant épanouir une remarquable civilisation durant 4 siècles mais a été précédée de plusieurs autres, tout aussi inventives. 1532, Francisco Pizarro s'empare de Cuzco et fait exécuter l'Inca Atahualpa (1533). 1537, la puissance inca est définitivement brisée. 1544, la découverte des gisements d'argent de Potosi permet un enrichissement rapide de la société coloniale. 1569-1581, le vice-roi Francisco Toledo organise le système colonial et entreprend l'intégration de la population indienne.
XVII-XVIII siècles :
après 1630, le déclin de la production d'argent et la chute démographique provoquent une longue dépression économique. 1780-1782, une grave révolte indienne, dirigée par Gabriel Condorcanqui (Tupac Amaru), secoue le pays.
XIXème siècle : 1821, l'Argentin José de San Martin proclame l'indépendance du Pérou, consacrée par la victoire de Sucre à Ayacucho (1824). Bolivar lui donna une constitution en 1825. Le pays connaît alors une succession de coups d'Etat militaires. 1836-1839, éphémère confédération du Pérou et de la Bolivie. 1879-1883, la guerre du Pacifique contre le Chili se termine par la défaite du Pérou, qui doit céder la province littorale de Tarapaca.

XXème siècle :
En 1962, Belaunde Terry est élu avec un discret soutien de l'armée sur un programme de réforme agraire, mais il est évincé par un coup d'Etat militaire en 1968. 1980-1992, Belaunde Terry revient au pouvoir mais la guérilla maoïste du "Sentier lumineux" (Sendero Luminoso) prend de plus en plus d'ampleur. 1985, Alan Garcia est président de la république, en 1990, Alberto Fujimoiri lui succède. Septembre 1992, arrestation d'Abimaël Guzman, chef du Sentier lumineux. Entre 35 000 et 70 000 auront péri entre 1980 et 2000 au cours de cette guérilla. Avril 1995, réélection d'Alberto Fujimori. Décembre 1996, le mouvement révolutionnaire Tupac Amaru retient plus de 200 personnes à l'ambassade du Japon à Lima. L'armée péruvienne donne l'assaut après 126 jours. 1998, un accord règle le litige frontalier opposant depuis plusieurs décennies le Pérou et l'Equateur.
XXIème siècle :
novembre 2000, Fujimori, pourtant réélu trois mois plus tôt, s'en va sous la menace d'une affaire de corruption. Valentin Paniagua devient président par intérim et Javier Perez de Cuellar Premier ministre. Juin 2001, Alejandro Toledo, un centriste, est élu président aux dépens d'Alan Garcia, social-démocrate. Juin 2006, Alan Garcia est élu président, de peu aux dépens du populaire Ollanta Humala.
Haut de Page

GALERIE PHOTOS

Lima - Huacachina
Nazca - Arequipa

Canyon de Colca

Cabanaconde n°1


Cabanaconde n°2

Chivay - Puno

Lac Titicaca n°1

Lac Titicaca n°2

Cuzco

Cuzco - Aguas
Calientes

Machu Picchu


Infos utiles : Pérou

Contacts locaux : Pérou

Cuisine & Cocktail : Pérou




Carte du Pérou
Zoom sur la carte

Webset  by © KissDesign Website