LA GUADELOUPE
 
 
 
 
LA GUADELOUPE ou KARUKÉRA L'ÎLE AUX BELLES EAUX
La Guadeloupe somnole au gré des alizés un extraordinaire "Papillon" nommé Karukéra. Située au cœur de l'arc antillais, l'archipel est composé de 6 îles qui lui sont attachées administrativement : la Guadeloupe, les îles du Sud : Les Saintes, Marie-Galante, La Désirade et les "îles du Nord" : Saint-Martin et Saint-Barthélémy.
 
Menu
Accueil

Portail


Guadeloupe
BASSE-TERRE
Guadeloupe
Liens Externes

HISTOIRE :

Il y a bien longtemps, l'archipel des Antilles était peuplé d'Amérindiens. Ils avaient quitté l'Amérique du Sud sur de grandes pirogues pour essaimer dans les différentes îles. Le site archéologique des Roches Gravées de Trois-Rivières témoigne de leur civilisation. Quelle surprise pour Christophe Colomb quand il aborda en 1493 sur les rivages de l'actuelle Guadeloupe et se trouva face à ces hommes qui vivaient en parfaite harmonie avec la nature. Mais en l'espace de 20 ans, les Indiens Caraïbes furent décimés par les colons français qui s'implantèrent sur l'île dès 1635...
GÉOGRAPHIE :

La Guadeloupe est un département français situé à 7000 km de Paris et à 2700 km de New-York. Ainsi, Marie-Galante, Les Saintes, La Désirade et Petite-Terre composent un ensemble appelé les "îles du Sud", alors que Saint-Martin et Saint-Barthélémy, situées à plusieurs centaines de kilomètres, forment les "îles du Nord". Chaque île a son histoire et sa culture, suscitant immanquablement un phénomène de double-insularité : on est d'abord Saintois ou Marie-Galantais avant d'être Guadeloupéen. Pour le visiteur, ce sont d'étonnants terrains d'exploration et autant de sources d'émerveillement et de plaisir.
La Guadeloupe fait donc partie d'un ravissant chapelet d'îles qu'égrène l'arc des Petites Antilles. Nichée entre la Dominique et Montserrat, la Guadeloupe est composée de deux parties bien distinctes, la Basse-Terre et la Grande-Terre, séparée par un bras de mer appelé la Rivière Salée et par une vaste mangrove.
DÉCALAGE HORAIRE & CLIMAT :

Ne pas oublier le décalage horaire selon l'époque de l'année à laquelle vous partez, il passe de 5 h en hiver à 6 h en été.
Le climat et
météo sont agréables toute l'année car rafraîchis par les alizés qui sont plus marqués l'hiver. Avec une température oscillant entre 25° et 30° (parfois plus pendant juillet et août), la Guadeloupe jouit d'un climat tropical marqué par deux saisons : l'hivernage, saison des pluies (mi-juin à mi-décembre), et le carême, saison sèche (de mi-décembre à mi-juin) où il fait moins chaud et l'air et moins humide. Les tarifs aériens sont plus élevés à cette période. En montagne, les températures sont moins élevées, mais elles ne sont jamais inférieures à 15°. La température de l'eau varie de 26°, pendant la carême, à 28° lors de l'hivernage.
Le saviez-vous ? Il pleut 2 à 4 fois plus sur les mornes volcans. Il ne neige ni ne grêle jamais. Les températures matinales sont rarement inférieures à 20° : record de fraîcheur 13°, de chaleur 34°. Les eaux du littoral sont entre 26° et 30°. Un ensoleillement quotidien moyen toute l'année à 8 h. Seulement 5 jours par an sans soleil.
POPULATION :

Le français est la langue officielle, mais les Guadeloupéens utilisent souvent le Créole. Peuplée de 422 496 habitants, la Guadeloupe forme une société multiraciale issue de différents apports historiques.
DÉPLACEMENTS & ROUTES :

Vous trouverez les principales
agences de location de voitures à l'aéroport Pôle Caraïbes Les Abimes, à moins que vous préfériez utiliser les autocars privés. Il sufit de faire un signe de la main pour qu'ils s'arrêtent sur la route. Il existe un important réseau de taxis et d'autobus dans les agglomérations. Le réseau routier en Guadeloupe est excellent et très bien entretenu sur plus de 2000 km. Cartes routières disponibles et gratuites à l'Office du Tourisme ou sur ce site web (frais de port gratuits).
LA BASSE-TERRE :

Elle se situe sur une chaîne volcanique. Une fois passé le Pont de la Gabarre, en direction du sud, le contraste est saisissant. La Basse-Terre, nom que porte aussi la préfecture du département, cumule tous les attraits : la fraîcheur d'une montagne tropicale à la végétation luxuriante, des sites de plongée réputés pour leurs fonds exceptionnels, et un littoral bordé de plages blondes et brunes le long de la côte sous le vent, en mer Caraïbes.
La pluviosité y est plus importante et la végétation, très luxuriante, y croît à vue d'œil. La Basse-Terre dissimule sous une nature exubérante et des forêts profondes, une flore exceptionnelle, des rivières, cascades et chutes impressionnantes accessibles par les traces. C'est le paradis des amateurs d'écotourisme vert ; randonneurs et amateurs d'aventures sportives. Elle révèle d'autres secrets en mettant à l'honneur son patrimoine agropastoral : café, vanille, banane et cacao. Ce tourisme de proximité, familial et authentique, se prolonge bien souvent autour d'une table d'hôte.
La Basse-Terre offre une multitude de possibilités aux randonneurs chevronnés ou non :
les traces (ou sentiers de randonnée) sont bien entretenues et elles vous permettront de découvrir une nature magnifique, encore intacte. Le Parc National de la Guadeloupe classé par l'UNESCO au réseau mondial des réserves de biosphère, protège une flore exceptionnelle parcourue par des rivières rafraîchissantes et des cascades étincelantes. Vous aurez peut-être l'occasion de croiser les petits habitants de la forêt : la mangouste et le racoon.
Basse-Terre aux touffeurs tropicales d'où s'élance le volcan de la Soufrière dont le point culminant s'élève à 1467 m. Avec une superficie de 848 km², elle offre au visiteur de très belles grandes plages, de charmants petits villages de pêcheurs où le temps semble s'être arrêté...
Les curieux pourront découvrir des vestiges du passé et surtout la magnificence de la végétation tropicale comblera les amoureux de la nature. Il y a environ 350 espèces arbustives, arborescentes et lianescentes dans la forêt. Plus de 300 km de traces vous permettront d'accéder à ce paradis. La Soufrière et ses environs : chutes d'eau, eaux sulfureuses, sources bouillonnantes et bien sûr les cratères, seront d'autres occasions de magnifiques excursions.
Dans ce Carnet de voyage, nous allons aborder de très belles régions agricoles entrecoupées de charmants petits ports de pêche. La vie sur Basse-Terre revêt une autre dimension, peut-être parce qu'ici la nature prolifique et exubérante incite au calme et au bien être. Envahis par la végétation, d'anciennes batteries et habitations racontent l'histoire avec charme et poésie...
LES SAINTES ET TERRE-DE-HAUT :

Magnifique rade, la petitesse de l'île permet un rythme de visite suffisamment lent pour qu'on puisse vraiment profiter de chaque site et de chaque ruelle. Les véhicules à 4 roues sont prohibés sur l'île. Le Fort Napoléon, au sommet du morne Mire, au cœur d'un jardin exotique, abrite un musée retraçant l'histoire des Saintes, panorama exceptionnel sur la baie, descente vers le centre ville, la rue principale longe la mer, jolies cases le long des rues Jean Calot et Benoît Cassin, l'église et sa belle façade et plafond intérieur en forme de carène renversée. Depuis l'église, une route mène vers l'agréable plage de Pompierre, agrémentée d'une cocoteraie et protégée par les Roches percées. De la mairie, promenade jusqu'à la colline du Chameau, point culminant de l'île à 307 m, d'où on bénéficie d'une splendide vue sur le Pain de sucre, le Fort Joséphine sur l'îlet à Cabrit, la 3ème plus belle baie du monde et l'ensemble de l'archipel.
Carte de l'archipel de la Guadeloupe
Autres Carnets de voyages & Photographies
Cliquez pour agrandir
Zoom sur la carte





Haut de Page
Chris2neuX © 2014 Tous droits réservés