CARNET d'ISLANDE




Accueil

Portail

Islande


Autres carnets
de voyages et photographies








Moteur de recherche interne :





Ajouter vos Favoris

Newsletter

Mail Webmaster

L'ISLANDE EN BREF

 
PRÉPARER VOTRE VOYAGE ET PARTIR QUAND ??? Voir également rubrique "Infos Utiles"

La période favorable pour le tourisme est brève : mi-juin à mi-septembre

LE CLIMAT & TEMPÉRATURES MOYENNES (en degré Celsius & jour / nuit) ???

/ Grâce au Gulf Stream, qui vient réchauffer les côtes ouest et sud, l'Islande ne connaît pas la grande froidure présumée et peut donc être incluse dans les pays de climat océanique. Par contre, pour cause de collision entre les tendances océanique et polaire, le ciel change sans cesse et le vent souffle fort. Les précipitations sont importantes, 800 mm par an en moyenne, dont la plus grande partie tombe sous forme de neige en altitude. La position haute de l'île lui confère des jours et des nuits sans fin, les premiers en juin-juillet et les secondes d'octobre à février. Températures moyennes jour/nuit (en ° C) : en janvier à Reykjavik 2/-3 ; avril 6/0 ; juillet 14/8 ; octobre 7/4.

LES POINTS FORTS ET FAIBLES ???

Un petit paradis pour le randonneur : une nature quasiment intacte, des paysages rares en raison de la spécificité du relief.
Le manque de centres d'intérêt architecturaux. Un coût de la vie touristique plutôt élevé.

LE SHOPPING LOCAL (pensez bien au tourisme responsable) ???

Pulls en pure laine aux couleurs bleu pâle et blanc cassé ne sont pas donnés, mais quel confort en perspective. Quant au saumon, il rivalise avec celui des Norvégiens ou des Ecossais.
 
CONTINENT : Europe
42 pays, 5 899 386 km², 571 millions d'habitants + Russie occidentale 4 millions
km² & 110 millions d'habitants
1er PAYS D'EUROPE : pour sa chute d'eau Dettifoss la plus puissante avec 200 mm³/seconde + Pour son glacier Vatnajökull avec 8400 km²
2ème PAYS (avec l'Australie, France, Italie, Saint-Martin, Suède, et la Suisse) pour la moyenne de l'espérance de vie à 83 ans pour les femmes et 80 pour les hommes (en 2012). En dépit d'une consommation de sucre et de graisses animales qui est la plus forte d'Europe.

Système politique : république à régime semi-présidentiel
Superficie : 103 000 km²
Population : 323 000 habitants (2009) / Densité : 3 hab./km²
Part de la population urbaine (2007) : 93 %
Capitale : Reykjavik 120 165 habitants
Organisation administrative : 8 régions
Monnaie : krona ou couronne islandaise (ISK) divisée en 100 aurars
Langue officielle : islandais (langue germanique sans grands changements depuis le Moyen Age, le norrois)
Autre langue : l'anglais est largement pratiqué
Religion : Evangélique luthérienne (80 %)
Economie : pêche, conserveries de poisson et autres, industries alimentaires, énergies hydroélectriques et géothermiques, agriculture, cimenterie, raffinage de l'aluminium à partir des minerais importés
Structure de la population par âge (2007) : moins de 15 ans 21 % ; 15-65 ans 67 % ; plus de 65 ans 12 %
2007 : Taux de natalité 15 % ; Taux de mortalité 6 % ; Taux de mortalité infantile 2,4 % ; Espérance de vie hommes 79 ans / femmes 83 ans
Présentation de l'Islande

GEOGRAPHIE, FAUNE ET TOURISME :
Pour simuler une marche sur la Lune, les astronautes américains utilisèrent le paysage lunaire de l'Islande. C'est en grande partie une étendue désolée de rochers noirs, de champs de lave et de glaciers, "un désert de l'Océan", selon l'expression des premiers missionnaires qui visitèrent le pays. Les responsables du tourisme soulignent le caractère spectaculaire des volcans, geysers et chaudrons de lave bouillante de ce "pays de glace et de feu".
C'est dans l'instabilité de son sous-sol que l'Islande a trouvé son équilibre touristique. En effet, dans cette île, on accourt pour voir le jaillissement des geysers et les chutes d'eau, le désert taché de vert et noir, les aurores boréales, les vallées glaciaires et l'échancrure des fjords. Ce théâtre permanent de la nature, paradis du géologue, conduit à une expérience typique de routard-randonneur que l'on retrouve à vélo ou à cheval sous la lumière interminable de l'été.
RELIEF : les tréfonds de l'île sont formés de basaltes qui ont acquis une couleur bleu noirâtre après altération superficielle ; ils donnent un relief de plateau et de puissantes falaises. L'altitude est élevée (plus du tiers de l'île est au-dessus de 600 m) et il y a peu de plaines côtières. Les laves érodés par les eaux et le vent prennent des formes fantastiques. L'île n'a pas d'arbres, à l'exception de quelques buissons de bouleaux et de quelques plantations de conifères. Presque toute la côte est découpée par des fjords profonds.
L'origine volcanique de l'île a eu des conséquences déterminantes sur son relief... et sur son tourisme. Dès que l'on quitte les régions côtières, il n'y a plus âme qui vive ou presque, et la nature prend tous ses droits : geysers, sources d'eau chaude jaillissante comme le Strokkur, dans la zone de Geysir, qui envie des jets d'eau bouillante toutes les 6 à 10 minutes, parfois jusqu'à 22 m de hauteur ; solfatares (terrains propices aux dégagements de souffre) ; il y a plus de 700 sources chaudes qui fournissent le chauffage central aux 3/4 des habitants de l'île, à Hakadalur, on peut entendre les sources gronder sous le sol ; chutes (Godhafoss, Gulfoss et Dettifoss, qui retombe de 50 m entre deux falaises de basalte) et "piscines" naturelles d'eau chaude sulfureuse, dans lesquelles la baignade est un plaisir partagé par tous, touristes compris ; glaciers (le Vatnajökull qui est le plus grand d'Europe, ceux du parc national de Skaftafell, la vallée glaciaire de Thorsmörk) ; lacs (lac Myvatn) ; fjords tels le Borgarfjordur et, tout en haut de la pointe nord-ouest, l'Isafjardardjup.
VOLCANS : Cette île étrange située juste au sud du cercle polaire a une longue histoire humaine, mais son histoire géologique est brève. C'est un fragment très instable de l'écorce terrestre ; l'activité tectonique qui la forma se poursuit encore. L'Islande a plus de 100 volcans dont l'un au moins entre régulièrement en éruption une fois tous les 5 ans ; de nouvelles coulées de lave recouvrent les anciennes et changent sans cesse la physionomie de l'île. Le volcanisme, dont le symbole le plus recherché est le mont Hekla, engendre même des terres nouvelles comme dans l'archipel Vestmann, l'île Surtsey émergea de la mer au large de la côte sud, née en 1963 mais que le touriste ne peut admirer qu'à partir d'un avion ou d'un bateau. En 1973, ce fut le réveil du Helgafell dans l'île Heimaey (une des îles occidentales) : la lave issue de ce volcan qui était inactif depuis plus de 6 000 ans détruisit presque entièrement une des principales villes islandaises dont il fallut évacuer précipitamment les 5 300 habitants.
GLACIERS : Pays de glaciers (ils occupent le dixième du territoire) et de volcans, bordé par le cercle polaire arctique, mais avec un climat plus humide que réellement froid, l'Islande vit de l'élevage des moutons et surtout de la pêche. De tous les glaciers, le Vatna Jökull est le plus vaste de l'hémisphère nord, à l'exception du Groendal. La nappe de glace avance et recule ; son retrait depuis un siècle a découvert les vestiges de fermes qui avaient été ensevelies au Moyen Age.
FAUNE : L'Islande est peuplée de plus de 200 espèces d'oiseaux, entre autres macareux moines et leurs pattes rouges, guillemots, pygargues, faucons gerfauts, pétrels. Le lac Myvatn et l'archipel Vestmann en sont des sites d'observation connus. La nidification a lieu généralement au printemps. Parfois, des phoques gris se laissent admirer sur la côte sud, ainsi que des rorquals et des cachelots. Sur la côte nord, à partir du port d'Husavik, les baleines sont au rendez-vous. Enfin, le renne, sur les plateaux de l'est, et le renard bleu sont les autres espèces intéressantes observables.
TOURISME : La randonnée est devenue l'un des grands buts de voyage en été, sous des formes multiples telles que la marche, le VTT ou, plus typique, le dos confortable d'un (petit) cheval islandais habitué aux terrains difficiles et dont l'île héberge 80 000 unités...
L'hiver, le ski de fond, la motoneige et l'observation des aurores boréales prennent le relais. Ces dernières succèdent au soleil de minuit, visible en juin, surtout dans le nord de l'île, lorsqu'il rase l'horizon entre minuit et trois heures.
La pêche dans les lacs ou dans les rivières est également prisée : l'omble chevalier, la truite et le saumon sont les trois principales "victimes" désignées.

LA POPULATION :
C'est grâce à la mer que l'Islande est habitable. La principale plaine, qui abrite l'essentiel de la population, est dans la partie sud ouest, là où la dérive nord-atlantique réchauffe les côtes et les rend libres de glace. Les islandais, d'origine viking, ont théoriquement plus de 2 km² chacun d'espace vital, mais ils vivent surtout sur les côtes. Les 4/5ème de l'île sont inhabités et la capitale Reykjavik regroupe plus de la moitié de la population totale. Les islandais sont de gros lecteurs, peut-être à cause des longues nuits d'hiver ; une prospère industrie de graphisme et d'édition satisfait cette soif de lecture. Les islandais jouissent encore d'un haut niveau de vie, d'éducation, de sécurité sociale et de soins médicaux. Ils sont fiers de leur société égalitaire et de leur héritage culturel. Ils ont des vues mitigées sur la présence de la base américaine de Keflavik, et d'autant plus que l'Islande, bien que membre de l'OTAN, est dépourvue de forces armées nationales.

REYKJAVIK :
Reykjavik n'aurait rien de remarquables si ne s'y perpétuaient de petites traditions : par exemple les sorties jeunes et branchées des vendredis et samedis soir avec force bière et whisky jusqu'au bout de la nuit, ou bien le séjour en piscines de plein air, réchauffées par une eau naturellement chaude. On ne doit pas hésiter à visiter la ville en hiver : c'est à ce moment-là qu'elle vit encore plus intensément ses nuits.

ECONOMIE :
Elle est fondée sur les pêcheries qui fournissent 70 % des exportations et emploient 14 % des actifs. Des années 30 à 80, la pêche est passée d'une activité familiale à petite échelle, souvent associée à l'agriculture, à une entreprise commerciale de grande envergure, avec chalutiers et conserveries qui appartiennent souvent à de grandes sociétés ou à des coopératives. 20 % seulement du pays a une utilisation agricole et 1 % seulement est cultivé, surtout en fourrages et plantes sarclées pour les ovins et les bovins. Le pays suffit à sa consommation de viande et de produits laitiers. Les tricots de laine et les manteaux en peau de mouton font partie des exportations. Un quart des actifs travaille dans la production d'énergie et l'industrie.

HISTOIRE :
L'Islande a été colonisée en 874 par des Vikings venus de Norvège ; mais des découvertes archéologiques suggèrent qu'il y eut des établissements plus anciens. En 930, les colons créèrent le plus ancien parlement du monde, le Althing ; les députés (assemblée des hommes libres) se réunissaient en plein air, au bord d'un lac, à Thingvellir, sous un escarpement de lave. 1056, le 1er évêché autonome est créé. En 1262, Haakon IV de Norvège soumet l'île à son pouvoir. Les deux pays passèrent sous la Couronne danoise en 1380. En 1550, Christian III impose la réforme luthérienne. En 1602, le monopole commercial est conféré aux Danois. XVIIIème siècle, la variole, des éruptions volcaniques et une terrible famine déciment la population. En 1903, l'île devient autonome. En 1918, Royaume indépendant sous la couronne danoise. Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle fut occupée par les Alliés, d'abord par les Britanniques, en 1940, puis par les Américains, en 1941. Elle devint un république indépendante en 1944. 1958-1961 : un conflit au sujet de la pêche ("guerre de la morue") oppose l'Islande à la Grande-Bretagne. En 1980, Vigdis Finnbogadottir, présidente de la République, connaît une grande popularité. Juillet 1996 Olafur Ragnar Grimsson lui succède. David Oddsson est à la tête d'un gouvernement de centre droit. Octobre 1996, éruption spectaculaire (sous-glaciaire) du volcan Grimsvötn. Juin 2006, le conservateur Geir Haarde devient 1er Ministre.

Haut de Page

GALERIE PHOTOS

Reykjavik

Cercle d'Or

Centre...


Lac Myvatn...

Krafla...

Dettifoss...

Skaftafell...

Côte Sud-Est...

Vestmann...


Infos utiles : Islande

Contacts locaux : Islande

Cuisine & Cocktail : Islande




Carte Islande
Zoom sur la carte

Webset  by  KissDesign Website