hautgauche.gif (1352 bytes) hautdroit.gif (1340 bytes)


CARNET du VIÊ
T-NAM

basgauche.gif (1322 bytes)
basdroit.gif (1302 bytes)




GALERIE
PHOTOS


Infos utiles : Vietnam

Contacts locaux : Vietnam

Cuisine & Cocktail : Vietnam



Ligue des Droits de l'Homme
LE VIÊT-NAM EN BREF
PRÉPARER VOTRE VOYAGE ET PARTIR QUAND ??? Voir également rubrique "Infos Utiles"

février à juin (centre) octobre à mai (Sud)
juin à septembre (saison des pluies surtout au Sud)

LE CLIMAT & TEMPÉRATURES MOYENNES (en degré Celsius & jour / nuit) ???

/ Tropical, températures très variées au Nord selon les saisons. Hanoi (côte Nord) : janvier 19/14, avril 27/21, juillet 33/26, octobre 29/22. Hô Chi Minh-Ville (côte Sud) janvier 32/21, avril 35/26, juillet 32/24, octobre 31/24.

LES POINTS FORTS ET FAIBLES ???

Un pays dont la fréquentation touristique reste l'une des plus fortes de l'Asie du Sud-Est. Quelques traces de langue française pour une meilleure communication. Le coût abordable du voyage accompagné en randonnée.
Les alertes épisodiques à la grippe aviaire, qui exigent de prendre les précautions d'usage. Un climat défavorable entre juin et septembre.

LE SHOPPING LOCAL (pensez bien au tourisme responsable) ???

Laques, objets en nacre et en bois précieux, peinture sur soie...
CONTINENT : Asie
48 pays, 31 570 117 km², 3 425 millions d'habitants (+ Russie orientale 13 millions de km²
& 40 millions d'habitants)
2ème PAYS (2007) producteur de Café (milliers de tonnes) : 1 060

Système politique : république, régime socialiste
Superficie : 331 689 km²
Population : 88 069 000 habitants (2009) / Densité : 265 hab./km²
Part de la population urbaine (2007) : 27 %
Capitale : Hanoi
Organisation administrative : 64 provinces
Monnaie : dong (VND)
Langue officielle : vietnamien
Autres langues : français, chinois, khmer
Religion : bouddhisme 55 %, christianisme 7 %, taoisme
Economie : agriculture (thé, café, riz), pêche et produits de la mer, textile, pétrole, caoutchouc
Structure de la population par âge (2007) : moins de 15 ans 29 % ; 15-65 ans 64 % ; plus de 65 ans 7 %
2007 : Taux de natalité 19 % ; Taux de mortalité 5 % ; Taux de mortalité infantile 18 % ; Espérance de vie hommes 70 ans / femmes 73 ans
Présentation du Viêt Nam
GEOGRAPHIE : long de 1 650 km, le Viêt-nam est comparé à une palanche soutenant 2 panniers à riz : le delta du fleuve Rouge au nord et celui du Mékong au sud. Le Viêt-nam est donc symbolisé par deux fleuves. Le pays situé sur la côte orientale de la péninsule indochinoise, a la forme d'un haltère, avec une partie centrale étroite réunissant les plaines plus larges du Nord et du Sud. Les plaines ont été construites par le fleuve Rouge et le Mékong. Le premier (le Song Hong) coule essentiellement au Viêt-nam, mais le Mékong prend sa source en Chine et traverse la Birmanie et le Laos, longe la frontière de la Thaïlande, et arrose le Cambodge, avant de se jeter dans la mer de Chine méridionale, au sud de Hô Chi Minh-Ville. Les deux plaines fluviales sont séparées par une zone centrale montagneuse étroite, qui a toujours rendu difficiles les communications entre le Nord et le Sud (un fait significatif de l'histoire du Viêt-nam).
L'étroite "poignée" de l'haltère, ancien Annam, traversée par le 17ème parallèle, divise le Viêt-nam non seulement du point de vue géographique mais aussi du point de vue culturel. Les vietnamiens proprement dits sont originaires de la province chinoise du Guangdong. Ils s'installèrent dans la vallée du fleuve Rouge (plus tard connue sous le nom de Tonkin) il y a plus de deux mille ans, alors que le Sud était dominé par les peuples cham et khmer. Ce n'est qu'au XVIIème siècle que les Vietnamiens commencèrent à migrer vers le Sud, absorbant les Chams et refoulant les Khmers vers le bassin du Tonlé Sap (Cambodge). Cette migration resta cependant limitée jusqu'à l'arrivée des Français au milieu du XIXème siècle. Le Sud devint la colonie Cochinchine en 1867, et des protectorats sur l'Annam et le Tonkin furent établis en 1884.
HISTOIRE : le Viêt-nam a connu la guerre pendant presque un demi-siècle. En 1940, alors qu'il était une colonie française, il fut envahi par les japonais. Après une défaite, en 1945, les nationalistes dirigés par Hô Chi Minh prirent les armes pour empêcher le rétablissement de l'autorité française. Les Français se retirèrent en 1954 après la bataille de Diên Biên Phu, mais un accord international sanctionna la division du pays de part et d'autre du 17ème parallèle, et le Nord communiste entama une lutte de 20 ans contre le Sud, pour réunifier le pays. La guerre reprit pour de bon en 1965 pour s'achevée en 1973 : ce fût la triste et célèbre guerre du Vietnam contre les américains. Après une trève provisoire de deux ans suivant le retrait américain, le Viêt-nam capitula finalement le 30 avril 1975, et le Viêt-Nam réunifié passa sous le contrôle des communistes en 1976.
Depuis 1975, les armées du Viêt-nam ont encore été impliquées dans des combats au Cambodge voisin, d'où elles chassèrent le régime Khmers rouges de Pol Pot pour installer un gouvernement de leur choix. La Chine, qui soutenait Pol Pot, lança des attaques de diversion sur la frontière nord du Viêt-nam pour aider ses alliés au Cambodge.
Cette histoire remplie de combats souligne deux caractères du Viêt-nam moderne : d'abord, l'omniprésence des militaires dans le pays, car depuis 1975 le Viêt-nam maintient sur le pied de guerre une armée très importante qui intervient dans tous les domaines ; ensuite l'extraordinaire patience et l'endurance de toute une génération de Viêtnamiens, qui n'a connu que la guerre, devant les terribles problèmes de pays.

ECONOMIE : beaucoup de produits de base manquent encore, du pétrole aux médicaments, du papier au ciment. Ce n'est que dans les grandes villes du Sud que les produits de consommation courante sont plus facile à trouver, en particulier à Saigon, maintenant rebaptisée Hô Chi Minh-Ville.
Un pays de riziculture contrasté : la vallée du Fleuve rouge est le vrai cœur du Viêt-nam. Peut-être l'endurance dont les Vietnamiens ont fait preuve ces soixante dernières années est-elle en partie le résultat de leurs longues luttes contre ce fleuve sauvage et dangereux, qui doit son nom aux alluvions rouges qu'il charrie. Arrachées aux montagnes du Nord, celles-ci se déposent quand la pente du fleuve diminue à son arrivée dans la plaine. Année après année, il a surélevé son lit et celui de ses effluents, jusqu'à couler 12 m au-dessus du niveau de la plaine. Les Viêtnamiens ont dont toujours dû faire face aux dangers d'inondations. Cependant, les eaux fluviales peuvent être utilisées pour l'irrigation, ce qui permet en de nombreux endroits deux récoltes par an. Les terres les plus hautes sont cultivées lors de la saison des pluies, de mai à novembre, tandis que les terres basses portent des cultures en saison sèche, après le retrait des eaux.
Le delta méridional du Mékong a quelques caractères communs avec le Nord, notamment l'importance du transport fluvial, mais le paysage est très différent. Quand le Mékong atteint le Viêt-nam, il a déjà commencé à se diviser en de nombreux effluents. Les terres qu'ils traversent sont pour une large part marécageuses, et l'eau de mer y pénètre à l'aval quand les eaux de rivière sont à leur niveau le plus bas. Les parties les plus hautes furent drainées pendant la colonisation française, et une part importante des terres ainsi conquises furent divisées en grandes exploitations, pour fournir du riz au Nord. La tradition de la culture commeciale persista ensuite et il s'est révélé difficile d'imposer la collectivisation dans cette région, dont plus de la moitié des terres demeure entre les mains d'exploitants privés.
TOURISME : peuplé de plus de 88 millions d'habitants, dont d'innombrables ethnies minoritaires, le Viêtnam est de ces pays qui, à la ville comme à la campagne, vibrent d'une vie intense. Les rencontres s'y multiplient et le regard, sans cese, y est émerveillé par la richesse des fêtes et des traditions. Depuis que le Viêt-nam a décidé de joindre le mot tourisme à la définition de sa nouvelle image, sa carte de visite s'orne des références qui comptent parmi les plus probantes de l'Asie du Sud-Est : reliefs insolites de la baie d'Along, Cité impériale de Hué, rencontre des populations montagnardes du Tonkin.
Carte du Viêt-nam
Autres Carnets de voyages & Photographies





Haut de Page
© Chris2neuX - 2014 Tous droits réservés